Luttes et succès

LOI XXL / ORDONNANCES MACRON : ON CONTINUE !

JOURNEE D'ACTION DANS LA FONCTION PUBLIQUE

1ER MAI 2017 : APPEL DE LA CGT, FSU ET UNSA
POUR LA JOURNNE DE LUTTE ET DE MOBILISATION

Rendez-vous à DAX
à 10h30 place Roger Ducos 
pour le rassemblement et la manifestation du 1er mai 2017



Depuis plusieurs mois, il est martelé à qui veut l’entendre que le contexte économique et social ne laisserait entrevoir aucune perspective réjouissante. Seuls les lendemains sombres et douloureux seraient la solution inéluctable pour permettre à la France de retrouver sa place parmi les grandes puissances européennes et mondiales.
Au contraire, pour la CGT, la FSU et l’UNSA des Landes, forces de proposition, les solutions résident dans les valeurs de progrès social, de solidarité et de paix entre les peuples. Quotidiennement, elle apporte son soutien et participe aux nombreuses luttes des travailleur-euses, des retraités, des privé-es d’emploi, de la jeunesse qui refusent comme unique réponse l’austérité permanente et le partage de la misère. Ces luttes sont plus que légitimes au regard des 56 milliards d’euros de dividendes versés et de rachats d’actions en 2016. Cette situation est notamment permise par un non-contrôle par les pouvoirs publics de l’utilisation des dispositifs CICE et CIR, initialement définis pour inciter à la création d’emploi et au développement de la recherche et développement...

​lire la suite en téléchargeant l'appel communtract 1er mai

LE 7 MARS 2017 : DEFENDONS NOTRE SERVICE PUBLIC !

Les Unions Départementales CGT et FO Landes soutiennent pleinement toutes les initiatives prises par les différents secteurs de la fonction publique, sous forme de mobilisations, actions et grèves le 7 mars 2017.

Initiée par le secteur de la santé, cette journée est l’occasion de porter nos revendications en matière de défense du service public hospitalier et de la sécurité sociale. Asphyxié par les déremboursements, les dérégulations, les suppressions de postes et les réorganisations permanentes, auxquels s’ajoutent les regroupements d’hôpitaux (GHT*), imposés par la loi Touraine, le secteur de la santé est en péril en terme d’égalité d’accès aux soins.
Le 7 mars est également une journée de grève et d’actions dans la Fonction Publique Territoriale. La réforme territoriale et ses conséquences, fusion de communes, de conseils régionaux, création de métropoles entrainent des mobilités forcées et des inquiétudes grandissantes chez les agents qui dégradent le Service public !
La Fonction Publique de l’Etat n’est pas épargnée et subit les mêmes contraintes. C’est pourquoi, certains secteurs ministériels sont déjà mobilisés dans la journée de grève du 7 mars.

Au-delà des revendications propres au secteur de la santé et de la territoriale, de nombreuses revendications communes aux 3 versants de la Fonction Publique, seront portées ce 7 mars 2017 :

  • Augmentation de la valeur du point d’indice pour compenser les pertes subies depuis des années,
  • Création d’emplois statutaires nécessaires au bon fonctionnement des services publics et un nouveau plan de titularisation et de déprécarisation,
  • Défense du statut général, des statuts particuliers et des cadres d’emploi,
  • De véritables améliorations de carrière pour tous, qui appellent à l’abrogation du protocole PPCR et du RIFSEEP, dispositifs injustes et portant atteinte à la Fonction Publique de carrière.

Rendez-vous le 7 mars à 10h00
à Mont de Marsan
Place de la Caserne Bosquet
​-

10h30 départ pour l’ARS
pour porter les revendications de la santé avec un rendez-vous à 11h.
puis direction devant la Préfecture pour y faire un casse croûte


13h30 audience avec le Préfet
pour porter les revendications des trois versants de la fonction publique

télécharger le tract

réponse CGT, FO, FSU, CFDT,UNSA
 suite à l’article du Sud-ouest du 20 02 2017

Les Organisations syndicales Landaises, CGT, FO, FSU, CFDT et UNSA, représentant les agents et salarié(e)s des 3 versants de la Fonction Publique (Territoriales-Hospitalière et d’Etat) et suite à l’article de Sud-ouest du 20 février 2017, « le tabou des 35 heures », s’indignent face à cet article contribuant à toujours plus stigmatiser les fonctionnaires.
Nous estimons légitime de rétablir la vérité concernant le temps de travail des fonctionnaires, surtout en ces temps surmédiatisés, où plusieurs présidentiables, n’hésitent pas à dénigrer les services publics et ses salarié(e)s, faisant de la surenchère de suppressions de postes un des arguments de leur campagne, rabâchant quotidiennement leur « soit disant coût ».
Ces affirmations mettant en opposition les salariés du secteur privé et public (règle d’or du « diviser pour mieux régner »), ont comme réelle finalité la casse de la Fonction Publique afin de la livrer au secteur marchand, sous prétexte de résorption de déficit public.
La Cour des Comptes s’appuyant sur le rapport « LAURENT » ne fait qu’accompagner les politiques des gouvernements successifs (RGPP sous Sarkozy, puis MAP sous Hollande)  en incitant les collectivités Territoriales, comme toute la Fonction Publique, à réduire leurs coûts de fonctionnement en prenant comme principal levier la masse salariale des personnels.
Tout comme la Cour des Comptes, la chambre régionale des comptes s’appuie sur le même rapport  et tente de démontrer que les fonctionnaires sont des privilégiés. Ce que l’article oublie de dire est que le rapport Laurent ne se base que sur des moyennes difficilement contrôlables. Il aurait été plus que convenable, et ceci dans une logique d’impartialité,  que l’article  mentionne aussi , comme le dit le rapport ,  que le temps de travail des fonctionnaires  a été modulé pour compenser les salaires particulièrement bas et que 36% des fonctionnaires travaillent le dimanche contre 25% dans le privé, que 17.5% travaillent la nuit  contre 14.9% dans le privé.
Les fonctionnaires travaillent autant que les salariés du privé. S’il y a une différence, elle s’explique par la continuité du service public, les horaires atypiques, tôt le matin, la nuit, le dimanche ou encore les heures supplémentaires non payées avec la baisse des dotations.
Il est aussi fait état dans cet article, de l’absentéisme au sein de la Fonction Publique, et plus particulièrement la moyenne soit disant plus élevée dans la Territoriale que dans le reste de la Fonction Publique.
Traduire par le simple fait que les agents soient plus souvent en arrêt maladie de courte durée depuis la suppression du jour de carence, insinue que les fonctionnaires sont fainéants. Cette critique aurait eu de la pertinence si elle ne s’était pas arrêtée à de simples chiffres mais à une analyse plus précise des conditions et contextes dans lesquels travaillent les agents. 
Les durées du temps de travail ont été négociées, parfois dès les années 1980, et donc signées avant la loi des 35 heures, afin de partager le travail et donc de créer des emplois, élargir les plages d’ouverture des services, samedis compris.
Il est des plus facile de fustiger et d’incriminer les fonctionnaires, en les rendant responsables  du soit disant déficit public en estimant que ceux ci ne travailleraient pas assez ce qui « correspondrait à l’équivalent de 57 000 postes et ainsi générerait 1.2 Milliard d’Euros d’économies si elles étaient récupérées ».
Dans un même temps l’Etat concède près de 40 Milliards d’Euros  de Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (CICE) aux grandes entreprises sans aucune contrepartie au niveau de l’emploi. La plupart de ces mêmes entreprises raflent tous les marchés publics, et se partagent les bénéfices du CICE, ou autre Pacte de responsabilité,  entre les actionnaires et les paradis fiscaux, sans aucun retour au contribuable.
Pourtant, l’organisation territoriale de la France se transforme, la population augmente mais le service public de proximité et de qualité se dégrade, s’éloigne du besoin de l’usager.
C’est bien une réduction progressive et régulière de la réponse aux besoins de la population en termes de services publics qui est  à dénoncer.
Rappelons-nous que les fonctionnaires sont félicités par tous, lorsqu’ils doivent faire face à des catastrophes naturelles. Leur efficacité n’est plus à prouver, ainsi que leur rapidité d’intervention pour dégager les voies après une tempête, rétablir le courant ou sauver des vies.
Faut-il également rappeler que le point d’indice a très peu augmenté depuis 2000, (gelé depuis 2010, augmenté de 0.6% en juillet dernier et de nouveau 0.6% au 1er février 2017) précarisant un nombre grandissant d’agents. Cette perte de pouvoir d’achat peut se traduire par une rémunération équivalente aux 32h pour une durée de travail de 35h hebdomadaires.
En agissant ainsi le gouvernement montre du mépris pour celles et ceux qui ont fait le choix d’être au service de la population.  Il est par ces choix plus à l’écoute du monde de la finance que des besoins de services publics des citoyens.

Pour les organisations syndicales landaises CGT, FO, FSU, CFDT et UNSA
Fait à Mont de Marsan, le 01 mars 2017


GRIPPE AVIAIRE : COMMUNIQUE CGT DES LANDES

L’Union Départementale CGT des Landes apporte tout son soutien aux exploitants producteurs et gaveurs ainsi qu’à tous les salarié(e)s de la filière, touchés par la grippe aviaire.
Elle s’étonne que l’avis des professionnels de terrain ne soit pas plus écouté par les autorités sanitaires.
Les mesures d’abattage en masse ne semblent pas apporter les effets escomptés sur la propagation de l’épizootie.
De nouveaux foyers apparaissent induisant à chaque fois l’abattage préventif d’animaux sains.
Le MODEF préconise de ne pratiquer l’abattage que dans un rayon de 1km autour d’un foyer viral, de laisser ailleurs les animaux sains arriver à maturité ce qui limiterait les conséquences de cette crise et ne couperait pas toute la filière en matière première.
Un vide sanitaire comme en 2016 serait mis en place pour permettre d’améliorer encore les conditions de productions sécurisées.
La CGT landaise soutient ce point de vue car d’expérience nous savons que l’analyse des travailleurs s’avère juste et que dans ce système « libéral », la parole des plus gros propriétaires ou leurs représentants ne sert jamais l’intérêt collectif.

LA  POSTE - FAPT CGT LANDES - Communiqué de presse

Le grave évènement survenu mardi 24 janvier à la Poste de Dax ville a fortement choqué le personnel. La récente campagne médiatique autour du mal-être des postiers n’a semble t-il pas retenu l’attention des dirigeants du groupe.
La CGT n’a de cesse de dénoncer la dégradation des conditions de travail et de vie des agents du courrier, les autres métiers n’étant malheureusement pas épargnés.
L’analyse des circonstances, pointe clairement du doigt la question du manque d’effectifs et de ce que cela génère de difficultés en termes de charge et d’organisation du travail.
Afin de marquer notre soutien à tous nos collègues Dacquois et d’exprimer notre colère en direction des hauts dirigeants de La Poste, la CGT FAPT des départements 40, 64 et 65 organise :

Un Rassemblement des postiers et des citoyens.

MARDI 31 JANVIER à partir de 15 heures devant LA POSTE de DAX Ville


Une conférence de presse y sera tenue.

NOUVEAU RASSEMBLEMENT A L HOPITAL DE DAX
LE 26 JANVIER 2017

Le syndicat CGT des personnels du Centre Hospitalier de DAX a alerté à plusieurs reprises la Direction sur les conditions de travail de l’ensemble du personnel du Centre Hospitalier de Dax.
Jeudi 26 janvier 2017, une délégation des personnels et des représentants syndicaux CGT, seront reçu une fois de plus par monsieur CAZENAVE, Directeur du Centre Hospitalier pour évoquer les mêmes problématiques :
Les équipes travaillent en sous-effectif,
La mise en place de procédures dégradées qui détériorent la qualité des soins,
Le rappel des agents sur leurs repos
Le travail en coupure, les 12 heures,…..
Et pour soumettre à nouveau leurs revendications, à savoir : l’embauche de personnel supplémentaire toutes catégories : IDE, AS, ASHQ, IBODE, OPQ, ADJOINTS ADMINISTRATIF,….
Et NON des MUTUALISATIONS D’AGENTS entre POLES ou SERVICES
Ceci entraîne une fatigue permanente et une mise en danger des agents.
Malheureusement, cette situation n’est pas isolée. Aujourd’hui, face aux injonctions financières de l’Agence Régionale de Santé, tous les services subissent ces conditions de travail insoutenables.
La CGT et le personnel des Albizzias appellent également la population et tout le personnel de l’hôpital à se joindre au mouvement.
Les mesures d’économies annoncées dégradent les conditions d’accueil et de réponse aux besoins des usagers. Les personnels sont en insécurité professionnelle. Il leur est devenu impossible d’assurer leurs missions.
La volonté des Agences Régionales de Santé (A.R.S.) est de réduire la masse salariale.
C’est leur variable d’ajustement face à des financements insuffisants.
Pour toutes ces raisons, le Syndicat CGT du CH DAX dans le cadre du préavis de grève illimitée pour l’ensemble des personnels, appelle à un rassemblement le jeudi 26 janvier à partir de 10 heures devant le hall d’entrée de l’hôpital (site Vincent de Paul).
Seule une mobilisation d’ampleur de tous peut endiguer cette fuite en avant des pouvoirs publics et de leurs Directions vers la destruction de notre bien commun : l’Hôpital public !
Les Personnels avec la CGT demandent, encore une fois, l’embauche d’effectifs supplémentaires afin de permettre aux agents d’exercer leurs missions dans des conditions de travail décentes et d’assurer la sécurité et la qualité des soins aux patients.

télécharger le tract

HOPITAL DE DAX : Et ça continue encore et encore…..

Les personnels et le Syndicat CH DAX est toujours en grève illimitée.

Une rencontre a eu lieu ce jour avec le Directeur qui se retranche derrière les autorités de tutelle pour justifier le manque de personnel.
Une rencontre a eu lieu également avec le Directeur de la Solidarité au Conseil Départemental qui s’est engagé à regarder de plus près le dossier « Albizzias »…. A suivre….
Vous pourrez trouver ci-joint le tract qui annonce l’action du 19 janvier prochain : UNE ACTION SURPRISE !!

Venez nombreux.

Nous vous rappelons que même si vous êtes en repos ou en congés, vous pouvez (auprès de votre encadrement ou de la DRH) vous déclarez gréviste. Même une heure.

Effectivement, plus nous serons nombreux en grève, plus ils seront obligés de ceder !!

A jeudi et parlez-en autour de vous !

télécharger le tract

préavis de grève illimitée
pour l’ensemble du personnel de l'Hôpital de Dax