L'activité syndicale

APPEL DU 52EME CONGRES CONFEDERAL :
LA CGT A L'OFFENSIVE SUR TOUS LES FRONTS

Les 1000 délégués réunis en congrès à Dijon du 13 au 17 mai 2019 décident d’amplifier la mobilisation pour faire échec aux régressions sociales mises en œuvre par le gouvernement à la botte du patronat.
La lutte des classes est bien réelle, les richesses produites par ceux qui travaillent sont de plus en plus spoliées par une minorité d’ultra riches. Pour conserver leurs privilèges, ils veulent anéantir tous les conquis sociaux arrachés par la lutte des travailleurs. Du Code du travail à la sécurité sociale et l’assurance chômage, tout doit disparaître pour leur assurer une rentabilité financière sans entrave.
La CGT réaffirme son refus du projet de loi de transformation de la Fonction publique en cours qui cherche à anéantir les fondements mêmes du statut. Elle s’engage à le combattre pour continuer à imposer des services publics renforcés, proches et accessibles répondant aux besoins de l’ensemble de la population quel que soit son lieu de vie ou de travail.
N’oublions-pas également que sans services publics il n y a pas d’industries, cette lutte doit être l’affaire de tous les syndicats de la CGT.
La CGT s’engage à combattre le projet gouvernemental « Delevoye » de système universel de retraite à points et défend le maintien et l’amélioration des 42 régimes de retraites existants.
Toutes et tous ensemble, mobilisés pour une retraite solidaire par répartition rendant possible un départ à 60 ans à taux plein et avec une pension de 75% du salaire et ne pouvant être en dessous du SMIC ainsi que la reconnaissance des départs anticipés.
Le congrès affirme qu’il faut augmenter le financement de la retraite par l’augmentation des salaires dont le SMIC à 1800 euros, la lutte pour l’égalité salariale entre les femmes et les hommes le rétablissement des cotisations sociales, bases de notre sécurité sociale intégrale, la suppression des exonérations patronales, dont le CICE et de la CSG sur les revenus du travail et les pensions ou la taxation des revenus financiers ...
Toute la CGT est mobilisée pour la défense des libertés syndicales et lutte contre toutes les discriminations et toutes les violences, notamment policières et judiciaires qui s’intensifient contre les militants syndicaux, la jeunesse et, plus largement tous les citoyens mobilisés dans les entreprises, administrations ou dans les manifestations, qu’ils portent des gilets rouges, jaunes ou roses ... partout où sont partagées nos valeurs. La CGT exige l’annulation de toutes les condamnations prononcées à leur encontre.
Elle réaffirme son combat sans faille contre tous les mouvements d’extrême droite qui se nourrissent des politiques d’austérité et la misère en France, en Europe et dans le Monde.
Ce n’est pas l’immigration qui crée le dumping social mais l’absence de droits, se battre pour les travailleurs migrants, c’est se battre pour tous les travailleurs !
La CGT agit pour la paix, la liberté et la sécurité de tous les êtres humains et affirme que les gouvernements doivent s’engager pour le désarmement. Elle salue l’action de tous les militants qui agissent en ce sens.
Comme le congrès l’a souligné toute la semaine, il y a urgence sociale et urgence climatique, la CGT appelle dès aujourd’hui aux manifestations pour le climat avec les organisations de jeunesse le 24 mai prochain et plus largement dans les mobilisations à venir.
Les syndicats, réunis en congrès, s’engagent à amplifier et à généraliser les mobilisations par la grève et les manifestations dans l’unité et la convergence la plus large pour obtenir le retrait des projets de régression sociale et gagner de nouvelles conquêtes sociales.
Tous dans la lutte au cœur du Travail pour l’avenir et la transformation de la société.
Dijon, le 17 mai 2019

TELECHARGER L'APPEL

52EME CONGRES CONFEDERAL

Intervention de Luc LESTRADE
pour le syndicat CGT Retraités Finances Publiques
Membre de la Commission Exécutive de l'UD CGT des Landes

52EME CONGRES CONFEDERAL

Intervention de Géraldine MADOUNARI
pour le syndicat CGT hôpital de Dax
​Secrétaire Départementale de l'UD CGT des Landes​

COMMENT FAIRE GREVE?

......dans une entreprise ou un établissement public où il n’y a pas de syndicat ?

Pour tous les salariés le droit de grève est un droit constitutionnel, qui suspend durant la durée de la grève votre contrat de travail.
Dans le privé, il n’y a pas de préavis de grève à donner. Un tract d’appel vous permet de participer à cette journée d’action.
Vous décidez individuellement ou collectivement dans votre entreprise de la durée de la grève et vous en informez votre employeur en lui remettant le tract.
Dans les entreprises de Transport de Public, la loi donne obligation aux représentants syndicaux ou salariés de déposer une alerte sociale, 14 jours avant le jour de grève.
Dans le public, toutes les fédérations syndicales ont fait le nécessaire en déposant un préavis.

Vous pouvez ainsi utiliser votre droit de grève
pour lutter et faire entendre vos revendications.

La grève est un droit fondamental reconnu à tous les salariés par la Constitution française.

​POUR EN SAVOIR +

Retraités - USR CGT LANDES

L'Union Syndicale des Retraités est l'organisation spécifique de l'Union Départementale CGT des Lande pour l'activité syndicale en direction des retraités, des préretraités, des veufs, des veuves et des chômeurs âgés.
L'USR-Cgt se fixe pour mission de défendre les intérêts des retraités, mais elle organise aussi les loisirs avec son association Lsr.
Elle diffuse un bimestriel "Vie nouvelle".

 en savoir +

Jeunes CGT

Les Jeunes CGT regroupent l’ensemble des jeunes militants de la CGT désireux de mener une activité en direction de la Jeunesse. Cette activité aux travers de ses initiatives et actions est destinée :
  • à tous les jeunes syndiqués.
  • aux organisations ou syndiqués voulant mener une activité en direction des jeunes.
  • à tous les jeunes ayant envie de mieux connaître la CGT et de se familiariser avec le fait syndical.
​​​en savoir +

défense des droits, des libertés et l'action juridique

La CGT développe une importante activité de renseignement et de défense juridique des salariés. Elle contribue ainsi à l'efficacité des juridictions du travail, et en premier lieu des conseils de prud'hommes qui ont à connaître de tous les litiges individuels entre employeurs de droit privé et salariés. Plusieurs évolutions récentes de la jurisprudence en sont la conséquence directe.
Cependant la complexité croissante du droit du travail, qui procède à la fois de la loi, des accords collectifs de branche ou d'entreprise, des contrats individuels et de la jurisprudence nous conduit à privilégier l'accueil de proximité et le conseil personnalisé, nécessaires pour un traitement efficace des problèmes rencontrés.
C'est pourquoi la CGT n'assure pas de service centralisé de renseignement juridique. En revanche, la plupart des Unions locales ou départementales de la CGT et de nombreuses organisations professionnelles tiennent des permanences où vous pourrez être accueillis et conseillés.
en savoir +

Consommateurs
​INDECOSA CGT







​Créée par la CGT en 1979, Indecosa-Cgt est une association reconnue par l'Etat pour :
•aider et conseiller les consommateurs ;
•défendre leurs droits individuels et collectifs ;
•débattre avec les pouvoirs publics ;
•promouvoir un consumérisme social et environnemental.
L'association pour l'Information et la DEfense des Consommateurs Salariés ( INDECOSA-CGT ) est une association loi 1901 créée par la Confédération Générale du Travail. Le but qu'elle s'est fixée en 1979 lors de sa création et qui reste son objectif premier encore aujourd'hui, est l'information, la formation, la défense des consommateurs salariés ( par salariés l'association entend les salariés avec ou sans emploi, les actifs comme les retraités ), défense individuelle comme défense collective.
en savoir +

Protection Sociale

Cette section est en construction ...



en savoir +


Publications des comptes 

Dans le cadre légal de la transparence financière, les nouvelels obligations comptables de publication des bilans et des comptes de résultats des organisations CGT dans les Landes ...
en savoir +


Institut d'Histoire Sociale CGT des Landes

Chaque fois qu'il le peut, l'institut CGT d'histoire sociale s'attache à mettre en lumière l'expérience, l'acquis des générations précédentes afin de restituer l'actualité dans un contexte plus général.

La revue Aperçus d'histoire sociale en Aquitaine, les Cahiers d'Histoire et nos archives syndicales landaises, la mémoire vivante des syndicalistes, sont des outils précieux pour tous les militantes et militants d'entreprises, d'Unions locales, dirigeants locaux ou nationaux qui cherchent à connaître d'où ils viennent afin de mieux comprendre le présent pour relever de nouveaux défis.

S'intéresser à l'activité de l'IHS-CGT-40, y participer régulièrement où occasionnellement, n'est pas une tache en plus dans la vie d'un militant, mais un acte formateur, un moyen de donner plus d'efficacité et de qualité à la vie syndicale.

L'IHS organise également des stages archives à Courcelles où même « d'initiation archives » dans vos locaux syndicaux afin de s'adapter au mieux à vos besoins de sauvegarde efficace de vos propres archives.
en savoir +


CASTEX eT SON gOUVERNEMENT MEPRISENT LA CGT
ET LES TRAVAILLEURS LANDAIS

Informée de la venue du premier ministre et de quatre ministres dans les Landes, la CGT et l’intersyndicale Landaise leur ont formulé une requête d’audience pour exprimer les difficultés et les revendications des salariés landais.
Après 24 heures tergiversations, reçus ou pas reçus, la proposition tombe finalement, ce seront les conseillers qui recevront. L’intersyndicale, sauf UNSA, a décidé de mettre fin à la mascarade et de laisser les élites entre elles, appréciant que la parole des salariés ne mérite pas l’oreille d’un ministre.

La CGT avait beaucoup de choses à exprimer aux ministres tellement la situation sanitaire et économique est grave et les perspectives catastrophiques du fait des choix politiques faits par le Président Macron et son gouvernement.
Sur un plan économique et social et les conséquences de la crise, la CGT pointe la vision à court terme et la part belle faite aux grands groupes industriels et aux actionnaires au travers des aides distribuées sans garantie de maintien de l’emploi.

La CGT avec les salariés exige une nécessaire augmentation des salaires et une réduction du temps de travail à 32 heures. Dans la période, la CGT mettra tout en œuvre pour soutenir et lutter avec les salariés landais dont l’outil industriel est attaqué. Car les Landes n’échappent pas au massacre : Plan de Sauvegarde de l’Emploi chez Delpeyrat, fermeture de site dans le groupe Gascogne, menace sur MLPC à Rion des Landes, filière bois en sursis… Commerce, tourisme et culture sinistrés, conditions d’emploi des salariés saisonniers de l’agriculture confinant pour beaucoup à la traite d’êtres humains.

Concernant la crise sanitaire de la COVID 19 et sa gestion : après la gabegie autour des masques, des tests en nombre insuffisant, la France est incapable d’organiser une campagne de vaccination en raison notamment de son incapacité à produire des vaccins. La CGT pointe la diminution des moyens de la recherche scientifique, la casse de l’outil industriel, l’incapacité de Sanofi de produire un vaccin, la part belle faite au secteur privé et exige une renationalisation du secteur de la recherche et des moyens pour l’hôpital public. La CGT mène également la lutte pour la reconnaissance en maladie professionnelle de la COVID contractée sur le lieu de travail, la suppression du jour de carence avec effet rétroactif.

Ce sont toutes ces questions et bien d’autres, face à l’urgence sociale, que la CGT des Landes porte à la connaissance du gouvernement. C’est la démarche quotidienne des syndiqués CGT dans les bureaux, les ateliers que d’exiger le progrès social et une juste répartition des richesses crées par les salariés.

LA CGT S'ADRESSE AU MONDE DU TRAVAIL

YOUTUBE CGT LANDES

UN SYNDICAT,
C'EST QUOI ?

Repères revendicatifs 

LES NOUVELLES OBLIGATIONS COMPTABLES DES ORGANISATIONS SYNDICALES

Ces obligations résultent de la loi dite « de modernisation sociale » du 20 août 2008 qui insère dans le Code du Travail de nouvelles règles de représentativité.
Une organisation syndicale doit satisfaire à sept critères pour être considérée comme représentative, parmi lesquels celui de « la transparence financière », définie par de nouvelles obligations comptables.

REGLES COMPTABLES