Luttes

APPEL INTERSYNDICAL A LA MOBILISATION
POUR SAUVER LA FILIERE BOIS EN AQUITAINE

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien et de votre mobilisation ?
Parce que les acteurs de la filière (scieries, papetiers, industries du bois…), qui s’exposent depuis deux ans à l’envolée du coût de la matière, font désormais face à une véritable pénurie de bois sur le marché, et ne peuvent plus faire tourner correctement leurs usines ! Des mesures de chômage partiel voient le jour et des fermetures sont envisagées dans le TPE-PME de la première transformation !
Parce qu’une partie des sylviculteurs semble ne pas mettre l’ensemble de leur ressource sur le marché alors que le syndicat des sylviculteurs les incite à le faire au travers de ses communiqués. Les prix actuellement très élevés semblent en effet les satisfaire au risque de détruire l’emploi sur le massif !
Parce que la ressource existe : différentes sources confirment que 30 à 35 Mm3 de stock de bois arrivés à maturité est mobilisable sur la région, dont une partie soumise à plan de gestion simple. Nous rappelons que le respect du plan de gestion simple est la contrepartie d’avantages fiscaux importants : 75% d’abattement sur les successions et sur l’ISI (impôt remplaçant l’ISF !).
Parce que nos industries ne consomment qu’environ 6 Mm3 par an sur le massif et qu’il faudrait seulement entre 0,5 et 1 Mm3 pour résorber les tensions actuelles !
Enfin et surtout, parce que les pouvoirs publics ont la capacité d’agir pour résorber la tension actuelle sur la ressource, par des actions simples, comme faire respecter les plans de gestion ! Mais pour l’instant, ils ne réagissent pas malgré l’organisation de réunions avec l’ensemble des acteurs, et malgré l’appel ferme des organisations syndicales et des représentants patronaux !

Des salariés actifs et retraités, des citoyens expriment une colère légitime pour avoir les moyens de vivre dignement, pour plus de justice sociale. Cette colère, la CGT la comprend et la porte au quotidien depuis plusieurs mois et au travers de nombreuses journées d’action et de grèves.
Alors que la France est en 2017 le 5e pays producteur de richesses dans le monde, le chômage, le travail précaire s’accroissent et plongent dans le désarroi de plus en plus de familles, de citoyens. La préoccupation d’une partie grandissante de la population est de boucler les fins de mois. Ça ne peut plus durer. Une société qui n’offre pas de perspectives à ceux qui produisent les richesses par leur travail, ni à la jeunesse pas plus qu’aux retraités, est une société sans avenir.
Le gouvernement joue avec le feu en banalisant les revendications, en ignorant les organisations syndicales. Pire, le président de la république, ses ministres sont régulièrement méprisants vis-à-vis des citoyens au travers de « petites phrases ». Cette politique lui revient en boomerang en plein visage. La responsabilité du gouvernement est énorme. Le surnom de président des riches est bien justifié. À force de tirer sur la ficelle, les premiers de cordée seront bien seuls au sommet.
Il y a donc urgence à répondre aux attentes sociales! lire la suite ici

DANS LES LANDES , RASSEMBLEMENTS
A MONT DE MARSAN, MORCENX ET TARNOS

MONT DE MARSAN  : Place St Roch à 10h30 -  tract à télécharger

MORCENX : Bourse du Travail à 10h30 - tract à télécharger

TARNOS : Parking de la Mairie à 10h30 - tract à télécharger


HAUT CONSEIL POUR LE CLIMAT
Répondre aux urgences sociales pour répondre à l’urgence environnementale

La CGT a décidé de ne pas se rendre le mardi 27 novembre 2018 à l’installation du Haut Conseil pour le Climat, placé sous l’autorité du Premier Ministre.
La CGT considère qu’il ne peut y avoir une prise en compte collective de ces enjeux sans réponses immédiates et ambitieuses aux revendications légitimes des travailleurs et travailleuses. Il y a urgence sociale.
La CGT ne sous-estime pas l’urgence des enjeux liés à la transition énergétique et à la préservation de notre écosystème. C’est l’avenir de notre planète dont il s’agit.
Mais plutôt que de proposer une énième installation d’une structure, le Gouvernement mais aussi le patronat doivent immédiatement ouvrir des négociations afin de répondre à l’urgence sociale.
Il est nécessaire de répondre concrètement aux exigences des salariés, des fonctionnaires, des privés d’emplois, de la jeunesse, des retraités et, plus largement, de toute la population.
Le travail ne permet pas de vivre dignement. En effet, comment changer sa voiture ? Comment aller au travail ? Comment mieux se nourrir ? Comment se soigner ? Comment mieux se loger et se chauffer ? Quand le salaire minimum ne permet plus de vivre décemment, quand l’augmentation du point d’indice pour les agents de la fonction publique est gelée depuis des années, quand les retraites sont rognées, quand l’assurance chômage est sur la sellette et quand, plus largement, la sécurité sociale est démantelée.
Pour toutes ces raisons, la CGT est mobilisée et engagée auprès du monde du travail, elle exige du gouvernement mais aussi du patronat :

• un Smic à 1800 euros brut ;
• une augmentation des minima-sociaux ;
• une augmentation générale des salaires pour tous ;
• l’indexation des pensions sur le salaire moyen ;
• la suppression de l’augmentation de la CSG pour les retraités ;
• le rétablissement de l’ISF et une véritable réforme de la fiscalité (par exemple : TVA réduite pour les produits de première nécessité, y compris le gaz et l’électricité) ;
• la prise en charge du déplacement domicile travail par l’employeur.

S’agissant de l’urgence environnementale, la CGT n’a pas attendu Emmanuel Macron pour faire des propositions, notamment :
• une autre réforme de la SNCF pour développer le service public de voyageurs et de fret ;
• un Pôle Public de l’Énergie favorisant le mix énergétique permettant l’accessibilité à tous en tout lieu du territoire ;
• le maintien et le développement de tous les services publics de proximité ;
• un plan de rénovation énergétique des logements ambitieux et financé.
La CGT appelle l’ensemble du monde du travail à se mobiliser. Quelle que soit la couleur du gilet, les légitimes revendications convergent. Dès le samedi 1er décembre 2018, à l’occasion de la journée d’action contre la précarité et pour le droit au travail pour toutes et de tous. Nombreux, exigeons des réponses aux exigences exprimées.

télécharger le communiqué ici

LA CGT 1 ERE ORGANISATION SYNDICALE À LA SNCF !

La Fédération salue l’engagement sans faille de ses militantes et militants qui ont oeuvré avec conviction à conforter la CGT comme 1ère organisation syndicale en étant au plus proche de leurs collègues au quotidien.
Elle remercie l’ensemble des cheminotes et cheminots qui lui ont renouvelé leur confiance en la plaçant 1ère organisation syndicale avec 34,02 % des voix tous collèges, soit plus de 10 points devant la 2éme.

télécharger le communiqé ici

Le 24 novembre 2018,
Journée Mondiale contre les violences sexistes et sexuelles

MT-de-MARSAN
14 H

samedi 24/11/2018
manifestation

​organisée à l'initiative du collectif #noustoutes,
dont la CGT est membre,
​dans le cadre de la Journée Mondiale contre les violences sexistes et sexuelles.

Ville : MONT-de-MARSAN
Contact :
montdemarsan@noustoutes.org
RDV : SAMEDI 24 NOVEMBRE
à 14 H, devant la mairie
Adresse :
Place du Général Leclerc, 40000 Mont-de-Marsan
Rejoignez l'événement Facebook : ici

Communiqué de presse : AMIANTE

C’est chaque jour qu’un travailleur ou une travailleuse meurt à cause de l’amiante, que des femmes et des hommes sont empoisonnés par des produits connus comme dangereux dans le cadre de leur travail.
Les salarié(e)s victimes de l’amiante n’ont pas été informés, ni protégés comme beaucoup de celles et ceux qui utilisent aujourd’hui les produits de substitution à l’amiante, voire des solvants et autres produits de l’industrie, du nettoyage, de la chimie…
 
La reconnaissance de la Faute Inexcusable de l’Employeur par le TASS permettra d’avancer plus vite sur les dossiers, elle permettra aussi, en cas de décès, que le (la) conjoint (e) bénéficie du versement de la pension complète.
 
Le vendredi 9 Novembre 2018 à 9 heures le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale va statuer sur les demandes de Faute Inexcusable de l’Employeur pour 3 agents EDF et un salarié du privé.   La CGT met tout en oeuvre pour que ces « employeurs coupables », responsables de tant de drames humains soient financièrement lourdement condamnés.
​Il n’est pas question de baisser la garde et d’admettre des condamnations financières minorées.
 
La CGT des Landes, le Comité Régional CGT Aquitaine, l'Union Locale CGT de la Haute Lande (Morcenx) organisent un rassemblement de soutien :

Vendredi 9 Novembre 2018
à partir de 9 heures, 
devant le Tribunal d’instance,
3 avenue Antoine Dufau à Mont de Marsan.

TELECHARGER LE TRACT

NOUVELLE MOBILISATION DES RETRAITES LE 18 10 2018

MLPC : Manufacture Landaise de Projets Compromis

JOURNEE DE MOBILISATION
LE 09 OCTOBRE 2018

12 JUILLET TOUS EN GREVE

HOPITAL DE DAX

DAX 28 JUIN 2018

MOBILISATION INTERPROFESSIONNELLE LE 28 JUIN 2018

LE 21 JUIN 2018

HOPITAL DE DAX EN GREVE 

APPEL DU SYNDICAT CGT MINES ET ENERGIE

1ER MAI 2018 - DAX - 10H30 - GARE SNCF

JOURNEE D'ACTION DU 19 AVRIL 2018

JOURNEE NATIONALE D'ACTION
DANS LA FONCTION PUBLIQUE

REFORME BLANQUER : ALERTES A TOUS LES PARENTS

JOURNEE D'ACTION DU 22 MARS 2018

30 Janvier 2018
CA BOUGE
DANS
​LES EHPAD

ACTION UNITAIRE DES RETRAITES
​LE 15 MARS 2018

RASSEMBLEMENT A TARNOS LE 07 12 2018

L’Union Locale CGT de Boucau-Tarnos et son syndicat des Retraités CGT/FSM appellent à un rassemblement :

Vendredi 7 décembre 2018 à 10h30 devant le Pôle Bertin à Tarnos

- Contre la casse du service public.
- Contre la mainmise du MEDEF sur la formation professionnelle.
- Contre la fermeture de centres AFPA et les suppressions d’emplois.


Pour soutenir sans réserve le mouvement des salariés de l’AFPA,

Venez nombreux !

BREVES DE LUTTES

CGT UDAF : UNE NOUVELLE ACTION LE 27 /11/2018

Le syndicat CGT de l'UDAF des Landes organise avec les salariés une nouvelle manifestation le mardi 27 novembre 2018 à 16h45 en partance de nos locaux situés à la caserne BOSQUET à MONT DE MARSAN pour se rendre devant la préfecture des Landes.
Il revendique l'amélioration des conditions de travail qui se dégradent années après années et l'ouverture de négociations avec la direction à la suite de la dénonciation d'usage d’acquis dont les salarié-e-s bénéficient depuis 14 ans.

CGT EDUC'ACTION

Le numéro d'octobre 2018 du journal de la CGT Educ'Action est en ligne.

TELECHARGER

CGT UDAF

Les camarades de la CGT UDAF appellent à l'action le
Mardi 16 octobre 2018. Rendez vous à 17h30 devant les locaux de l'UDAF, 550 rue Renée Darriet à Mont de Marsan en soutien aux salariés de l'UDAF.
Les personnels et les représentants CGT assistent impuissants à l'effondrement des valeurs et principes qui guidaient l'institution et alertent sur la dégradation de leurs conditions de travail.
Ils sont consternés par la décision de leur gouvernance de dénoncer sans négociation ni compensation, l'usage de congès supplémentaires dont ils bénéficiaient depuis 14 ans.

CGT EDUC'ACTION

Aux élections du conseil d'administration du lycée de St Vincent de Tyrosse, du collège Gaston Crampe d'Aire sur l'Adour et du lycée professionnel Ambroise Croizat à Tarnos, les listes CGT Educ'action ont obtenu un siège. Il est important que la CGT ait des représentants du personnel pour nous permettre de mieux défendre les intérêts des salariés, d'exister davantage en tant qu'organisation syndicale dans les établissements et faire entendre les revendications de la CGT.

UL CGT TYROSSE

Action du 9 octobre 2018.
Le rassemblement a bien eu lieu comme prévu mardi 9 octobre 2018 entre 11H et 12H a Capbreton. Une quinzaine de militantes et militants actifs et retraités ont échangé en toute liberté sur l'actualité du moment.
Les revendications salariales pour les actifs et de revalorisation des pensions comme moyen de vivre décemment, mais également l'indispensable sécurité sociale où chacun-e cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins, tout comme la défense des services publics de qualité et égalitaires pour tous, ont été au centre des discussions fraternelles et enrichissantes. Elles se sont prolongées autour de l'excellent repas .
A 13H un covoiturage était organisé avec 5 camarades pour aller  manifester à Mont de Marsan où nous étions environ un demi millier de manifestant-es à nous faire entendre de la place St Roch jusqu'à la  préfecture.